Ovalie

1
Ovalie

Déculottée… 44 à 8 contre les Anglais, nous imposant en plus de leur Bréxit, un cinglant Exit du Tournoi des VI nations en Ovalie. Bon ! On reste encore 27 en Europe…
Pour gagner – dira le commentateur politico-sportif- il nous a manqué une charnière solide pour conduire une politique d’ouverture afin de nous sortir de la mêlée. La mêlée le samedi et l’ouverture la semaine : ça manque d’audace et de stratégie. À trop d’insister dans le « fermé », on s’est fait encercler dans la zone « plaqueur-plaqué », et c’est donc à coups de pieds de recentrage partis de la droite que les anglais nous ont contenu dans notre petit carré engazonné à gauche… Et de nous expliquer que pour avancer, il faut passer le ballon par l’arrière, ce qui n’est pas une raison de reculer. Facile à dire !
Moi, celui qui m’inquiète, c’est le ballon. La grande inconnue. On dirait vraiment que les anglais ont tout fait pour qu’il ne tourne pas rond.
D’ailleurs, on ne parle plus de ballon, mais de « référentiel bondissant aléatoire ». Essayez donc, vous, de courir après un référentiel bondissant aléatoire venu de Grande-Bretagne ! Même Theresa n’en peut May.
Un jour de novembre 1823 dans le collège de la ville de Rugby, des jeunes jouent au football. Ils ont l’idée d’autoriser le joueur ayant le ballon à le prendre à la main, à avancer avec et charger les adversaires, pour viriliser le jeu…Le rugby est né. 196 ans après, on ne s’en remet toujours pas.
Dimanche, les Français sont rentrés en bleu de chauffe le nez dans le gazon, alors que les Anglais, avant de charger à blanc avec une rose sur le maillot, venaient seulement de déposer leurs gilets jaunes sur la touche, lorsqu’ils ont tiré les premiers…

Photo : Organiste à bec épais – Costa Rica – https://www.sblanc.com/

  1. Le XV de la rose était plus fort, nettement. Les règles du jeu, la balle ovale, les conditions de jeu étaient pourtant les mêmes pour tout le monde. C’est donc une question de préparation, de stratégie, d’envie, l’essentiel donc qui manquait. Un peu tard! Cela nous apprendra (peut-être) à ne pas « faire le match »… avant!

Poster un commentaire