Du bon pied

3
Du bon pied

 

Je me suis levé du pied gauche, et pourtant de bonne humeur. Je sais que mon billet va vous paraitre un brin capillotracté… autrement dit « tiré par les cheveux ! » : mais lorsqu’un droitier se lève du pied qu’il a le plus maladroit et donc gauche, forcément la journée démarre mal. Ce qui, on le conçoit, peut mettre de mauvaise humeur.
Eh bien non ! Je suis de bonne humeur : même si « gauche » se disait autrefois « senestre », car le rapprochement avec « sinistre » ne me convainc pas plus.
Car enfin ! Est-il quelqu’un, m’écoutant à l’antenne, qui se souvienne de façon péremptoire du pied qu’il a posé en premier à son lever au pied de son lit ? Serait-ce le gauche, plus mal-adroit(e) si l’on est droitier ; ou le droit plutôt gauche si l’on est gaucher ?
Je vous laisse avec ce problème, -existentiel s’il en est- en vous priant de bien vouloir m’excuser si j’en venais à perturber votre journée.
Et comme j’ai gardé toute ma bonne humeur en me levant du pied gauche, -moi droitier invétéré !- je vous propose le test suivant :
Décollez du sol votre pied droit… Faites lui exécuter des cercles dans le sens des aiguilles d’une montre… Puis, avec votre main droite dessinez dans les airs, le chiffre six… Votre pied droit vient de changer de direction…
Vous pouvez recommencer tant que vous voulez : c’est ainsi !
Pour les neuros-sceptiques, l’exercice peut s’entreprendre côté gauche. Mais là, je ne réponds plus de rien ! Bonne journée à tous et du bon pied, s’il vous plait !

Photo : Péninsule de Taimyr-Russie. © Samuel Blanc

  1. Meilleurs vœux à toi et à tous ceux qui te sont chers
    Merci pour tous tes petits billets écrits au pied levé… chaque matin……
    Jean Yves the best mousquetaire….du CHU

  2. C’est vrai que lorsqu’on essaie de faire le chiffre six avec la main droite le pied change de direction ; j’ai essayé plusieurs fois ; le cerveau est quand même bien complexe ; merci Pierre et Samuel .à la semaine prochaine.

Poster un commentaire