Hiverner

1
Hiverner

André… Fêtés le 30 novembre, mes amis prénommés André ont toujours été importants pour moi, et me sont restés chers. Un peu comme si cette fin de novembre m’offrait un repère pour entrer en hiver. Une période parfois délicate, avec ses moments de blues, de baisse de régime ; la nuit reprend ses droits sur le jour, les frimas jouent à cache-cache avec le soleil au prix de paysages argentés. Une envie « d’hiverner » à défaut d’hiberner comme le fait sagement la nature pour assurer sa régénérescence. Un désir inavoué de faire le dos rond -un petit moment seulement- face aux nouvelles qui ne sont pas bonnes :
– des fanatiques religieux –sont-ils religieux d’ailleurs ?- assassinent des gens en prière : ces chrétiens d’Orient (ils sont deux millions en Syrie, soit 12% de la population), ces musulmans soufis dans une mosquée du Sinaï en Egypte…
– notre planète n’en peut mais de porter l’injustice de la répartition des richesses, pas plus que nos excès et nos exactions sur tous les êtres vivants…
– on commerce encore des esclaves à quelques encablures de chez nous…
– les associations d’aide aux plus démunis montent en première ligne le soir dans nos rues richement achalandées …

Certains auront peut-être lu dans le Livre, que André, pécheur, sur les bords du lac de Tibériade fut le premier apôtre, appelé avec son frère Simon. On y apprend alors que le vent se lève et que celui pour qui ils ont tout lâché, dort tranquillement dans la barque. Et pourtant ça brasse !
Remarquez ! Moi, ça me rassure de savoir qu’un pécheur est à la barre pendant que je fais un petit somme hivernal. Car enfin, n’est pas pécheur qui veut !

Photo : Marmotte des Alpes © Samuel Blanc

  1. Vous avez raison, moi aussi j’ai envie d’ « hiberner » plus envie d’entendre les atrocités qui se passent dans ce monde et pourtant il y a aussi de belles choses qui se passent , positivons, bientôt les crèches à faire et à aller voir dans certains villages ; Mais comment faites-vous chaque semaine pour nous trouver ces belles histoires à raconter. Merci.

Poster un commentaire